Paris – Carthagène

Ça commence à CDG le 23 août, au dépose bagage Air France. Nous sommes pré-enregistrés et pour ne pas prendre de risque, nous avons pris des supplément bagages, même si nous sommes dans les limites de poids (180 € la blague, mais bon…on aurait payé le double sur place).

Et donc là, bah on doit tout faire nous même, sortir les étiquettes, et les attacher aux bagages, franchement relou. Mais je suis un bon français relou, alors je leur demande de gérer histoire de ne pas avoir de problème du genre, mal collée, etc…

Bref, un peu plus tard après un casse croute, nous embarquons dans l’avion. Nous sommes dans les dernières rangées. C’est un avion très récent, avec 3 rangées de 3 sièges, donc je m’évade des petits, au moins pour quelques instants. Nous sommes enfin tous installés et là, bonne surprise, environs 70 places sont libres pour cause de correspondances loupées. Notre vol de 10h se fera donc avec 2 rangées de 3 sièges, et les loulous qui auront bien de la place pour dormir ! Décollage 13h55 heure française.

Vol à l’heure, et assez calme. Nous arrivons à Panama City pour une correspondance de 4h. Par chance, nos bagages sont sensés suivre directement, sans intervention de notre part… Tu la sens venir, la blague?

On traine un peu, il fait lourd, et notre terminal est en construction, donc on s’occupe comme on peut: course de tapis roulant, cache cache, etc…

Vol tranquille jusqu’à Carthagène, moins d’une heure. Tout le monde dort, il est déjà 3h du matin heure française pour nous.

Pas de chariot là bas, il faut payer un « equipajero ». Le problème, c’est qu’il n’y en a qu’un pour tout l’avion… on arrive à le bloquer en 2eme, ouf !

On récupère tous nos bagages, dont un carton légèrement éventré. Rien de perdu, à priori. Donc tous nos bagages sont bien arrivés, contre toute attente. Bravo Air France et Copa et merci Philou pour les cartons !

On à l’air un peu suspects avec nos 80 Kg de bagages. On se fait stopper direct pour tout passer au scanner. Comme on a des pièces auto et des médocs, on nous demande si on est une ONG…! Après quelques palabres avec l’agent des douanes, surtout à cause des pièces, il me laisse passer. Je pense qu’il était surtout fatigué, et que mon espagnol parfait l’a achevé.

Nous avions réservé un taxi à l’avance, et nous arrivons donc à l’appartement. Malheureusement nous n’avons pas reçu le code pour entrer dans l’appart, et l’accueil 24/24 consiste en un gardien sympa mais d’aucune aide, et une sorte de secrétaire tout aussi inutile, et en plus désagréable.

Nous sommes un peu à bout, il est environ 8h du matin à Paris, et on a trop peu dormi pour garder notre calme. On décide finalement de chercher un autre appart pour mettre les enfants dans un lit, et on verra demain.

Lucie reste dans le hall avec eux pendant que je pars trouver un truc. Je cours un peu pour ne pas trainer, et évidemment, je me fais arrêter par la police. Petite fouille normale, avec questions du genre tu viens d’où, tu vas où en courant? T’a quoi sur toi, etc… Autant dire que j’étais en pression, car j’avais peur de faux flics ou de me faire voler mon argent. Mais il n’en fut rien, donc on balaye tous les préjugés! 

Ils ne m’ont pas aidé pour autant, mais au moins ils veillent, et de manière général, nous croisons beaucoup de policiers et nous sentons très en sécurité.

On trouve un hôtel juste à côté et ça ferait l’affaire, même si on l’impression qu’il y a un générateur dans la chambre. J’envoie un dernier WhatsApp au proprio de l’appart, du genre assez salé et m’endort. Il est 3h ici, 10h à Paris.

À suivre.

2 commentaires sur “Paris – Carthagène

  1. Super départ pour l’aventure. Essaye de ne pas arracher les trois derniers poils qu’il te reste sur la tête 😂😂.
    Bisous à la petite famille et bravo pour la photo sur ton balcon avec un Polo très très classe 😉.
    Inutile d’envoyer la facture pour autant…
    Aller, bon courage pour la suite du périple !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.