La Génèse…

Tout a commencé en avril 2007.

Nous étions alors un jeune couple, ensemble depuis un peu moins de 2 ans, lorsque nous sommes partis visiter un morceau d’Afrique du sud. 5 000 Km entre Johannesburg, le parc Kruger, et le long de la côte pour arriver à Cape Town, en passant par Durban, Port St John, le Cap de Bonne Espérance, et mille autres lieux magiques !

2 Sacs à dos en compagnons, nos 3 première nuits dans le pays réservées, et le reste à l’aventure et selon nos envies.

Le virus nous a été inoculé au cours de ce voyage, sans aucun doute.

Ce furent ensuite les parcs de l’Ouest américain que nous avons découvert, pendant 3 semaines et à nouveau sur 5 000 Km entre Yellowstone, l’Utah, et Sans Francisco, en passant par Antelope Canyon, Lake Powell et bien d’autre endroits dont la beauté vous coupe le souffle.

En 2010, rebelote. Asie, Océanie, Amériques ? Notre cœur balançait. Ce fût finalement L’Indonésie que nous avons choisi, avec ses îles de Java, Bali et Lombok, sans oublier les Gilis. Nager avec les tortues lors d’une séance de Snorkelling reste sans doute le meilleur souvenir de ce voyage. Ou alors était-ce l’ascension du Kawah Ijen ?

En 2011 enfin, et toujours avec le souhait de faire de nouvelles découvertes, nous avons décollé pour le Pérou et la Bolivie. C’est la première fois que nous avons fait une boucle, et que notre aéroport d’arrivé était le même que celui du départ.

Mais le meilleur était à venir, avec l’arrivée de Nina, en décembre 2012, suivie, 3 ans plus tard de son frère Sasha.

Nous ne nous sommes jamais arrêtés de vadrouiller, mais les enfants étant vraiment jeunes, nous avons privilégié la France et l’Europe proche, avec quand même des escapades en Club, histoire de pouvoir avoir de vraies vacances pour tout le monde !

Depuis maintenant plus de 18 mois, nous murissons le projet de faire une pause dans nos vies de Franciliens stressés et surmenés. Nous aimons nos métiers et notre carrière, ne vous y trompez pas.

Mais est-ce vraiment ce à quoi nous aspirons ? plus d’argent, plus de biens matériels, le dernier smartphone et sa montre connectée ? Serions-nous malheureux sans tout cela ? Nous nous le demandons parfois avant que le flot du quotidien nous rattrape.

A l’heure où nous épuisons toutes les ressources produites par la planète en une année au bout d’à peine 7 mois, notre conscience environnementale, surtout grâce à Lucie,  ne cesse de grandir.

Tout va trop vite, trop loin, tout le temps. Nous ressentons le besoin de nous couper, au moins temporairement, de ce rythme de vie.

Quoi de mieux alors que d’aller découvrir d’autres paysages, d’autres personnes, et si possible, d’aider à notre niveau le gens que nous croiserons ? Est-ce un besoin viscérale ou juste un caprice que nous allons assouvir ? Nous aurons la réponse en juillet 2020, à notre retour.

Nos deux employeurs ayant en effet accepté de nous accorder un congé sabbatique d’une durée de 11 mois, nous quitterons la France à la fin de l’été.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.